La prévention: Une science utile

Frédéric Combes  

Conseiller HSE
chez EazySAFE

Pourquoi former vos salariés à la sécurité ?

Car soyez honnête, ça ne sert vraiment à rien ! Ou à pas grand-chose, non ? Vous n’êtes pas d’accord ? Soyez objectifs : la sécurité, ça ne rapporte rien (sauf des tracas), ça embête tout le monde, ça peut coûter assez vite bien cher pour ne servir à rien pendant des années. Et le jour où on en a besoin, ça ne marche plus ! Sans parler du temps passé à remplir des papiers pour l’administration, au lieu de faire des choses utiles pour l’entreprise…

Donc, oui au final, pourquoi (dé)former vos salariés à la sécurité ?   Évidemment, le Code du Travail (entre autres) contraint l’entreprise de faire de la sécurité et de former vos salariés à la sécurité ! Mais oubliez un instant l’obligation réglementaire : ouf me direz-vous ? Pas tout à fait… Car on bute alors sur un problème bien plus profond avec lequel on ne peut pas négocier grand-chose : vous ne voyez pas ? Ce sont deux copines qui portent des noms historiques un peu bizarres, à savoir la Chimie et la Physique.

Ah l’école ! Et son lot de mauvais souvenirs ! Que disent la Chimie et la Physique ? Eh bien, elles se contrefichent vraiment du Code du Travail, des règlements, des bonnes pratiques et même du bilan financier de votre entreprise. La Chimie et la Physique sont indépendantes, et c’est elles qui imposent leurs lois au monde du travail. Ça veut dire quoi au juste ?

Conseils de sécurité pour conduite hivernale
Avoid driving in winter conditions
“Car si chaque collaborateur est un acteur de premier plan pour sa propre sécurité, il l’est aussi pour celle des autres”

Un exemple :

Les courants électriques circulent dans des chemins de câble, des tresses métalliques, des équipements, etc. Si l’un fait défaut par manque de maintenance, par manque de contrôle régulier ou de simple attention des salariés, les courants électriques s’en contrefichent et circulent là où ça leur est facile de passer, que ça fasse des étincelles ou pas. Pour être encore plus précis, un courant électrique « vagabond » (de l’énergie circule de manière incontrôlée dans des pièces conductrices), se contrefiche de savoir s’il va croiser de l’eau ou un produit chimique qui risque de s’enflammer à son contact. De même pour le risque chimique lié à la manutention, au stockage ou à l’utilisation de produits chimiques pouvant dans certaines circonstances s’avérer dangereux, voire incompatibles entre eux. Évidemment lorsque l’on voit le problème sous cet angle, tout l’argent que l’on a investi dans le réseau électrique et ses complexes normes européennes, ou dans les produits chimiques qui ne demandent qu’à réagir quand on s’y attend le moins, ou dans tout autre chose de l’entreprise, tout votre argent peut rapidement s’envoler quand ça tourne mal.

Que faire pour éviter que ça tourne mal ?

Déjà réfléchir en amont, car ça coûtera toujours moins cher de « prendre » du temps à soupeser les différentes options techniques, que de subir des installations conçues à la hâte et dont on subira la maintenance trop chère année après année. Car ne l’oubliez pas, si cela coûte X à l’achat, la question subsidiaire doit demeurer en tête : à combien cela va vous revenir par an en coût de maintenance ? C’est comme acheter une voiture d’occasion pas chère et qui se révèle un gouffre en entretien pour remplacer chaque pièce vitale les unes après les autres.   Une fois que l’on a réfléchi, défini et fait construire les installations selon les normes en vigueur, l’entreprise vit alors au rythme des commandes de vos Clients. Mais votre argent investi est bien là, toujours sous vos yeux dans les installations. Vous décidez alors de laisser ainsi votre argent sans protection ? Et vous confiez votre argent (vos installations) à vos salariés en toute confiance ? Qui par méconnaissance, ou en toute inconscience, peuvent abîmer, voire détruire une partie d’installations, ou une installation toute entière ? Les vidéos sur Youtube de caristes fracassant des colis, voire un rayonnage tout entier sont assez drôles, mais bien coûteuses en réparation, en temps perdu et en choc pour les salariés du lieu de travail accidenté.

Tyre check-up for winter driving

La seule solution économique

Confiez votre argent (vos installations) à des salariés formés aux risques auxquels ils peuvent être exposés. Car en plus de les former à protéger votre argent, vous prenez le « risque » de valoriser vos collaborateurs, non ? Et oui, ils pourront être conscients d’une situation à risque et déclencher une alerte, et en plus être reconnus comme des personnes de valeur. Mais pas seulement, car 2/3 des entreprises qui ont subi un sinistre majeur (incendie, inondation, autres) ferment dans l’année qui suit…Et oui, la sécurité devient bien l’affaire de tous, et plus il y aura de personnes impliquées et volontaires en sécurité, et plus l’entreprise aura de chance de fonctionner.

Car si chaque collaborateur est un acteur de premier plan pour sa propre sécurité, il l’est aussi pour celle des autres, ainsi que pour son propre emploi. Et l’on ne parle pas du coût indirect exorbitant d’un accident de salarié (3 à 5 fois le coût direct). Sans imaginer le coût de la perte d’une vie humaine, et encore moins la destruction de l’entreprise par exemple lors d’un incendie. Si vous ne le croyez pas, si vous ne croyez pas à la sécurité, essayez l’accident ! Le bilan financier de votre entreprise lui s’en souviendra… Et si vous voulez fermer votre entreprise, ne pas former vos salariés à la sécurité est un bon moyen d’augmenter vos chances d’avoir un accident.   À vous de voir où vous mettez maintenant votre argent : en changeant un seul pneu sur les quatre de votre voiture ? Ou en en changeant au moins deux du même essieu de façon régulière ? Ou en laissant vos salariés non formés et ne sachant pas détecter une situation à risque ? Ou dans une démarche collective en formant le maximum de vos salariés ? Au final, c’est toujours votre argent et vos salariés, et vous en faîtes bien sûr ce que vous voulez.

Conclusion :

En conclusion, la sécurité est une vraie démarche, un vrai projet d’entreprise. Les assureurs d’entreprises le reconnaissent : les entreprises qui marchent le mieux, et les plus pérennes, sont celles où la sécurité est vécue dans un collectif avec un suivi technique des installations, ainsi qu’un suivi organisationnel des salariés.

Related Posts

Gestion de mon stress : comment réagir ?

Passer du temps avec ses enfants peut être un vrai antidépresseur et peut vous remotiver. La famille, comme les amis, ou même des collègues de travail, lorsqu’un groupe humain fonctionne harmonieusement …

La valeur des collaborateurs d’un certain âge

Si, pendant de nombreuses années, les travailleurs plus âgés n’ont pas bénéficié d’un éclairage positif, cette appréciation est en train de changer et les travailleurs plus âgés effectuent aujourd’hui leur come-back dans un monde du travail extrêmement compétitif.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre groupe de diffusion pour recevoir les actualités et astuces en HSE !

Vous vous êtes enregistré avec succès