Promouvoir un lieu de travail sain
GEMMA COLLINS DOYLE

Consultante HSE chez EazySAFE

Comme jamais auparavant, la société a pris conscience de l’impact de l’environnement de travail sur chaque individu. Qu’il s’agisse de questions générales de santé et de sécurité ou de l’agencement particulier de notre poste de travail, le chemin parcouru depuis la révolution industrielle est impressionnant. Le fait est que nous sommes aujourd’hui confrontés à des facteurs de stress d’un genre totalement différent et que nous devons adopter une approche elle aussi différente.

Si la gestion de ces facteurs s’avère éprouvante pour un individu, elle peut être deux fois plus difficile à assumer pour un employeur. Notre lieu de travail est un endroit où nous passons huit heures (ou plus !) chaque jour et ses limites deviennent de plus en plus floues parce que notre « lieu de travail » gagne maintenant notre domicile, en dehors des horaires de travail proprement dits. Avec l’usage des téléphones mobiles et l’option du télétravail, nous sommes constamment en mode opérationnel. Le bien-être des salariés n’a jamais été aussi important ; il passe par la gestion du stress sur le lieu de travail, un élément à placer au centre des campagnes de toute entreprise en faveur de la santé et du bien-être.

Yoga Session
« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »
OMS (Organisation mondiale de la Santé)

Le stress et la mauvaise santé mentale constituent aujourd’hui la principale cause des arrêts de travail pour maladie. De fait, on estime actuellement que 90 % des maladies pourraient être liées au stress. Il est donc temps de s’occuper de la santé mentale au quotidien, en particulier sur le lieu de travail.

Alors, que fait votre entreprise pour aider vos collaborateurs à gérer leur niveau de stress, à travailler dans un environnement propice à une bonne santé et à leur bien-être ? Les moyens à votre disposition sont nombreux. En voici quelques-uns qui vous donneront matière à réflexion ; peut-être sont-ils un peu différents de vos pratiques actuelles…

La pleine conscience (ou « mindfulness »)

Vous en avez sûrement déjà entendu parler, car ce terme est devenu le concept à la mode dans tous les discours sur le bien-être. Que signifie-t-il ? Que vous devez vous laisser pousser les cheveux et porter des sandales ? Pas du tout, mais cela dit, n’hésitez pas à acheter la première paire de Birkenstock que vous voyez et à repousser votre prochain rendez-vous chez le coiffeur !

Plus sérieusement, la pleine conscience ou « mindfulness » est un remède au stress ; elle apaise le système nerveux, est bénéfique pour le système immunitaire et le cœur, réduit la pression artérielle et contribue à un bon rythme cardiaque.

La pleine conscience prône d’être dans l’instant présent, de ne plus s’occuper de ce qu’il s’est passé la veille ou même dix minutes plus tôt et de ne pas non plus penser aux événements du lendemain ou à ceux de l’heure suivante. Il vous suffit de vous replacer au centre de la scène et d’avoir conscience de vous-même et de vos pensées à ce moment précis. Vous n’y arriverez pas du jour au lendemain, car le cerveau doit se former de nouveau à ce type d’exercice ! La plupart des gens commencent par une simple méditation : pour cela, ils ferment les yeux et se concentrent uniquement sur leur respiration. Il paraît que si vous êtes capable de faire cela dix minutes par jour, votre bien-être mental et émotionnel s’en trouvera amélioré. Et dix minutes par jour, c’est vraiment à la portée de tous.

N’hésitez pas à favoriser cette pratique sur le lieu de travail. Il existe de nombreuses sociétés spécialisées dans ce domaine, qui pourraient expliquer à vos collaborateurs comment se lancer.

« La nourriture que vous mangez peut être la forme de médecine la plus sûre et la plus puissante, ou la forme de poison la plus lente » – Ann Wigmore

Manger sainement

Les adultes peuvent passer jusqu’à 60 % de leur journée sur leur lieu de travail et y prendre un ou plusieurs repas et en-cas. L’employeur peut donc saisir cette opportunité pour exercer une influence positive sur les habitudes alimentaires de ses collaborateurs en facilitant l’accès à des aliments sains au restaurant de l’entreprise et en sensibilisant le personnel aux bonnes habitudes alimentaires et à leur rôle déterminant sur la santé.

Si vous utilisez un prestataire de services alimentaires, collaborez avec lui et vous trouverez des idées engageantes pour inclure systématiquement une sélection de plats sains au menu de la cantine. Si vous ne recourez pas à de tels services, vous pouvez malgré tout encourager vos collaborateurs à manger sainement. Mettez à leur disposition une cuisine et un coin repas agréables. Prévoyez un réfrigérateur, ainsi qu’un appareil leur permettant de réchauffer les plats qu’ils apportent le matin. Et n’oubliez pas de leur fournir de l’eau fraîche, car la déshydratation est la première cause de maux de tête !

Faire de l’exercice

Aujourd’hui, nous effectuons assis la majeure partie de notre travail, ce qui pose un vrai problème. Le corps humain n’est pas fait pour de si longues périodes de sédentarité. En tant qu’entreprise, vous pouvez encourager vos collaborateurs à améliorer leur bien-être général en favorisant leur participation à des activités lors de la pause-déjeuner. Pourquoi pas une séance de yoga ?

Le yoga présente les avantages de n’exiger que peu d’espace et de pouvoir être pratiqué pratiquement n’importe où, même en extérieur. En outre, il peut s’avérer utile pour gérer le stress sur le lieu de travail. La respiration est un élément important du yoga. Saviez-vous par exemple que nous n’utilisons qu’un tiers de nos poumons ? En respirant plus profondément, nous pouvons améliorer la santé de notre corps et de notre esprit. Alors, pas question de s’en priver !

L’environnement de travail

La conception et l’aménagement d’un espace de travail peuvent avoir un impact majeur sur le bien-être physique et mental du personnel. Cette remarque vaut aussi bien pour un atelier que pour un bureau. Il vous faut commencer par réaliser une évaluation du travail sur écran / évaluation ergonomique pour chacun de vos collaborateurs.

Environmental Awareness Training

Intéressez-vous notamment aux facteurs suivants :

  • L’éclairage : plus la lumière naturelle est présente, mieux c’est !
  • Les chaises et les fauteuils : sont-ils ergonomiques et confortables ?
  • Les couleurs : chacune a un effet différent sur notre humeur, cela a été démontré !
  • La température : à régler entre 20 et 23 degrés.
  • La qualité de l’air : les systèmes de chauffage et de ventilation sont-ils entretenus correctement ?
  • Le rangement : chaque chose doit être rangée à l’endroit adéquat. Travailler dans un environnement encombré ne favorise ni la productivité ni le bien-être !
  • Une salle dédiée à la relaxation / à la décompression : offrez à vos collaborateurs un espace zen. Des moments de détente dans un endroit calme et confortable leur permettront de mieux affronter les nombreuses tâches de la journée.

Les moyens dont dispose un employeur pour améliorer la santé au travail, le bien-être de ses collaborateurs, ainsi que pour gérer le stress sur le lieu de travail sont si nombreux que nous ne saurions tous les présenter ici. L’essentiel pour une entreprise est de s’investir dans un programme de santé et de bien-être qui profite à l’ensemble du personnel et qui profitera par conséquent à l’entreprise.

En créant un environnement de travail positif, sûr et sain, vous pouvez améliorer le moral de vos collaborateurs ainsi que l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle et, en fin de compte, avoir un effet bénéfique sur votre activité.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre groupe de diffusion pour recevoir les actualités et astuces en HSE !

Vous vous êtes enregistré avec succès

Pin It on Pinterest

Share This